Au Parlement européen, une politique agricole commune désastreuse pourrait être adoptée. Mobilisons-nous ! @BenoitBiteau #VoteThisCAPdown

Au Parlement européen, une politique agricole commune désastreuse pourrait être adoptée. Mobilisons-nous ! @BenoitBiteau #VoteThisCAPdown

| Reportage | Divers | Divers | Vu 24370 fois
[Benoit BITEAU] Vidéo N°19148
Ce matin, la Commission de l’Agriculture dont je suis membre au Parlement européen, a voté deux textes structurants pour l’agriculture européenne :
- La Stratégie de la Ferme à la Fourchette, texte ambitieux, qui propose notamment une réduction de 50% des pesticides et un objectif de 25% de bio en 2030, mais avec une portée législative limitée (la traduction législative aura lieu en 2023) ;
- La Politique Agricole Commune (PAC), texte catastrophique, à rebours des enjeux climatiques, sociaux et de biodiversité, mais qui elle, a une portée législative très forte : elle détermine à qui et à quelle agriculture les 400 milliards d’euros d’argent public vont bénéficier durant les 7 prochaines années.

Donc concrètement, aujourd’hui, certain∙e∙s député∙e∙s eropéen∙ne∙s ont voté pour des objectifs ambitieux, mais aussi pour un outil de mise en œuvre parfaitement inadapté. Ces votes contradictoires sont des tactiques politiciennes qui n’honorent pas notre fonction. Quelle malhonnêteté intellectuelle et démocratique !

Pour que la PAC n’entre pas en vigueur et soit remise à plat, il n’y a qu’une seule solution : que les député∙e∙s européen∙ne∙s, réuni∙e∙s en plénière ne votent pas cette PAC en novembre prochain. Ce rejet en novembre est loin d’être gagné, mais il est encore possible. La Commission de l’Agriculture, parce qu’elle aborde l’agriculture de manière sectorielle, c’est-à-dire sans prendre en compte les considérations environnementales, sociales ou les risques de corruption, est l’une des commissions les plus conservatrices et ne représente pas justement l’équilibre politique du Parlement européen.

J’appelle donc toutes les forces politiques, les conservateurs, les libéraux, les socialistes et les insoumis à ne pas suivre le vote de certains de leurs collègues et à voter en conscience en novembre prochain, en prenant en compte les risques environnementaux, climatiques, sociaux, démocratiques et d’affaiblissement de l’idée européenne que cette PAC fait courir aux pays membres de l’Union européenne. La manière de répartir l’enveloppe budgétaire de la PAC dépasse très largement le simple enjeu agricole.

Pour moi, comme pour les Verts/ALE, le vote sera clair : nous serons contre car nous souhaitons une véritable mise en cohérence des politiques publiques. Et nous avons déjà un socle pour bâtir une autre copie de la PAC : c’est la stratégie de la Ferme à la Fourchette que nous avons également votée ce matin !

Pour nous soutenir dans ce projet, n’hésitez pas à écrire à vos élu∙e∙s et à signer notre pétition pour ne pas voter la PAC : https://act.greens-efa.eu/fr/votethiscapdown
#VoteThisCAPdown


Et si vous souhaitez vous plongez dans ce dossier, voici un document de décryptage de la Politique Agricole Commune (PAC) : https://benoit-biteau.eu/wp-content/uploads/2021/05/La-PAC-du-greenwashing-dossier-de-presse.pdf
[Benoit BITEAU]

Toutes les vidéos
  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant
rechercher un article, une vidéo...