Quand les bâtiments deviendront ils vraiment intelligents, pour le meilleur ou pour le pire, et que deviendra l'espace privé ?

Quand les bâtiments deviendront ils vraiment intelligents, pour le meilleur ou pour le pire, et que deviendra l'espace privé ?

Article
Accueil Cee3 Catalyseur d'innovations
 
| Cee3 Catalyseur d'innovations | Actualité | Divers  Vu 143748 fois
Article N°18356

Quand les bâtiments deviendront ils vraiment intelligents, pour le meilleur ou pour le pire, et que deviendra l'espace privé ?

<strong>Quand les b&acirc;timents deviendront ils vraiment intelligents, pour le meilleur ou pour le pire.</strong> Que de va devenir l&#39;espace priv&eacute; ? A qui va profiter cette intelligence ? Ou seront h&eacute;berg&eacute;s ces donn&eacute;es, comme celles du <strong>BIM (Building Information Modeling)</strong>, leur propri&eacute;t&eacute; et leur usufruit, comment se connecter &agrave; l&#39;intelligence des d&eacute;cideurs publics et priv&eacute;s, des citoyens ? Comme pour Facebook, o&ugrave; nous sommes le produit, on peut imaginer des logements sociaux gratuits, subventionn&eacute;s par la publicit&eacute; ?<br /> <br /> L&#39;ensemble de ces questions seront largement abord&eacute;s lors d<strong>es <a href="http://www.univ-sb4sc.org/" target="_blank">Universit&eacute;s d&rsquo;&eacute;t&eacute; de la Smart Buildings Alliance (SBA)</a> ces 29, 30, 31 ao&ucirc;t 2017, se tiendront&nbsp;, rendez-vous incontournable des acteurs du Smart Building, &agrave; l&#39;EM Lyon.</strong><br /> <br /> Organis&eacute;es en partenariat avec l&rsquo;Alliance EnOcean, la F&eacute;d&eacute;ration Fran&ccedil;aise de Domotique (FFD), la Smart Buildings Alliance (SBA) et l&#39;EM Business School de Lyon, <strong>la quatri&egrave;me &eacute;dition des &nbsp;Universit&eacute;s d&rsquo;Et&eacute; Smart Buildings for Smart Cities </strong>sera une fois de plus une occasion unique d&#39;<strong>&eacute;changes, d&#39;apprentissage et de networking autour de l&#39;impact du num&eacute;rique pour les b&acirc;timents et les territoires.</strong><br /> &nbsp;<br /> <strong>L&rsquo;&eacute;mergence de l&rsquo;IoT, de la blockchain et du Big Data entraine une &eacute;volution importante du m&eacute;tier et des comp&eacute;tences des soci&eacute;t&eacute;s impliqu&eacute;es dans le Smart Building</strong> comme les int&eacute;grateurs syst&egrave;mes. Il faudra passer par exemple d&#39;une fen&ecirc;tre passive, &agrave; une fen&ecirc;tre active, qui transmettre de l&#39;information, et sera capable de communiquer via les Web Services, fournir une application de suivi &eacute;nerg&eacute;tique ou encore s&rsquo;interfacer avec une GMAO sont autant de nouvelles fonctions demand&eacute;es par les clients en compl&eacute;ment des syst&egrave;mes de supervision.&nbsp;<br /> <br /> <strong>Le Smart Building, c&#39;est un b&acirc;timent flexible, modulaire, connect&eacute; gr&acirc;ce au num&eacute;rique permettant le partage et la mutualisation, par exemple le suivi en tant r&eacute;el de l&#39;&eacute;tat de toutes toitures sur un territoire lors de fortes intemp&eacute;ries, comprendre l&#39;architecture du b&acirc;timent, la consommation &eacute;nerg&eacute;tique, du suivi des co&ucirc;ts...</strong><br /> <br /> <strong>Du b&acirc;timent vert &agrave; &eacute;nergie positive au b&acirc;timent communiquant, le b&acirc;timent pr&eacute;pare sa r&eacute;volution num&eacute;rique.</strong><br /> <br /> D&#39;ailleurs, la veille de l&#39;Universit&eacute; d&#39;&eacute;t&eacute;, sera organis&eacute; une visite dans l&#39;<strong><a href="http://observatoire-blockchains.com/cas-concrets-usages-blockchain/bouygues-immobilier-ecoquartier-confluence-a-lyon/" target="_blank">&eacute;quartier de Lyon Confluence</a>, abritant un D&eacute;monstrateur de l&rsquo;Institut de la Ville Durable (IVD) et un <a href="http://www.lyon-confluence.fr/fr/innover/2015-2020-lyon-living-lab.html" target="_blank">Lyon Living Lab</a>&nbsp;</strong>avec d&eacute;monstration de l&#39;usage de la blockchain, des objets connect&eacute;s, du bigdata et de l&#39;open data<br /> <br /> Mais le chemin sera tr&egrave;s long, <strong>l&rsquo;approche collaborative est &agrave; construire, adopter une approche globale, travailler de mani&egrave;re transversale avec les acteurs de l&rsquo;amont et de l&rsquo;aval.<br /> <br /> Il faudra passer de l&rsquo;innovation impos&eacute;e par les textes &agrave; l&rsquo;innovation d&eacute;sir&eacute;e par l&rsquo;usager</strong>&nbsp;qui souhaite par exemple connaitre l&#39;origine de son &eacute;nergie consomm&eacute;e, son co&ucirc;t, pouvoir en produire et l&#39;&eacute;changer avec ses voisins, avec une approche &quot;Full servicielle du b&acirc;timent&quot; : extinction et ouverture automatique, matelas connect&eacute;, chemin lumineux, t&eacute;l&eacute;-assistance et/ou de t&eacute;l&eacute;m&eacute;decine etc...<br /> <br /> <strong>On peut alors se demander si les mod&egrave;les d&#39;affaires de demain ne seront seulement &laquo; users centrics &raquo; ?&nbsp;</strong><br /> Comme avec Renault on est pass&eacute; d&#39;une voiture, &agrave; un espace &agrave; vivre, puis &agrave; un service.<br /> <br /> <strong>Les immeubles vont devenir de v&eacute;ritables plateformes multi-services permettant une vision globale du B&acirc;timent &nbsp;&laquo; Building as a Service &raquo; (BaaS)</strong>. Leur valorisation, l&#39;&eacute;quivalent de l&#39;argus pour les voitures, ne sera plus bas&eacute; sur la localisation mais sur l&#39;ensemble des services utilis&eacute;s (et non simplement propos&eacute;s).<br /> <br /> Les collectivit&eacute;s, les bailleurs sociaux se posent beaucoup de questions car vont devoir travailler sur des <strong>cahiers des charges</strong> non seulement techniques mais surtout <strong>fonctionnels prenant en compte le co&ucirc;t global des b&acirc;timents sur toute leur dur&eacute;e de vie</strong>, pr&eacute;voir du <strong>PPU (Per Per Use)</strong>, paiement &agrave; l&#39;usage des services &agrave; la carte choisis librement par les propri&eacute;taires, locataires de ces espaces de services.<br /> <br /> <strong>6 familles de services ont pu &ecirc;tre identifi&eacute;es </strong>:<br /> <br /> <strong>1 - Maintenance pr&eacute;dictive</strong> / exploitation, gestion durable des &eacute;quipements / GMAO fait de mani&egrave;re insuffisante. Pilotage des installations d&eacute;fini &agrave; la conception&hellip;(Asset and facilitiy management) Maintenance multi technique, Conduite et pilotage des installations, Gestion du cycle de vie d&rsquo;une installation, mutualisation des &eacute;quipements capteurs &eacute;clairage/chauffage) chasser redondance mat&eacute;rielle<br /> <br /> <strong>2 - L&rsquo;&eacute;nergie (Energy management/energy harvesting)</strong>/ Pilotage &eacute;nerg&eacute;tique &agrave; la demande, informer et historiser les consommations d&rsquo;&eacute;nergie, int&eacute;grer la gestion tarifaire, optimiser les installations collectives selon l&rsquo;&eacute;tat d&rsquo;usage, traquer les d&eacute;rives pour minimiser les d&eacute;penses &eacute;nerg&eacute;tiques, g&eacute;rer le stockage local (froid, eau chaude, &eacute;lectricit&eacute;)&hellip; Dans le domaine du smart grid, mise en place d&rsquo;une gestion des ressources &eacute;nerg&eacute;tiques alternatives, d&rsquo;une politique d&rsquo;effacement, de la gestion de la recharge des v&eacute;hicules &eacute;lectriques&hellip;<br /> <br /> <strong>3 - L&rsquo;am&eacute;nagement des espaces g&eacute;rer de mani&egrave;re dynamique des espaces</strong> mis &agrave; la disposition, g&eacute;olocaliser et g&eacute;rer les &eacute;quipements tels que les objets connect&eacute;s&hellip;(Space management ) Space planning, Transformation de l&rsquo;usage (nature) d&rsquo;un b&acirc;timent, Gestion du mobilier<br /> <br /> <strong>4 - Les services aux b&acirc;timents </strong>/ organiser une collecte des d&eacute;chets de mani&egrave;re automatique en fonction du volume, du taux d&rsquo;occupation des locaux ou selon un niveau d&rsquo;alerte. En mati&egrave;re de s&eacute;curit&eacute;, m&ecirc;me si la r&eacute;glementation est stricte, de nouvelles approches peuvent &ecirc;tre imagin&eacute;es : mutualisation des capteurs de pr&eacute;sence, qui ne fournissent g&eacute;n&eacute;ralement pas d&rsquo;information au poste de s&eacute;curit&eacute;, pour une mise en communication globale qui &eacute;vitera les rondes de nuit. (Building services) Gestion des d&eacute;chets, Gestion de la propret&eacute;, S&eacute;curit&eacute; (risques / blessures), S&ucirc;ret&eacute; (risques d&rsquo;agression et vols)<br /> <br /> <strong>5 - Les services aux occupants,&nbsp;</strong>analyser le flux de mat&eacute;riels, g&eacute;rer les files d&rsquo;attente, r&eacute;server un espace de coworking, une place de parking ou un v&eacute;hicule de fonction, mettre un costume au pressing, g&eacute;rer l&rsquo;autopartage, une chambre d&rsquo;ami dans un immeuble collectif, pr&ecirc;ter du mat&eacute;riel de bricolage&hellip;(occupancy services) &nbsp;Services g&eacute;n&eacute;raux, Conciergerie RIE Partage des biens&nbsp;<br /> <br /> <strong>6 - Le bien-&ecirc;tre et la sant&eacute; : simplifier les applications de confort </strong>en limitant le nombre de t&eacute;l&eacute;commandes, adapter un espace en fonction de la pathologie d&rsquo;un collaborateur, adapter le traitement d&rsquo;air en fonction d&rsquo;un risque sanitaire (tout air neuf, par exemple, en cas d&rsquo;&eacute;pid&eacute;mie de grippe), mettre en place une t&eacute;l&eacute;-assistance et coordonner un lien social autour d&rsquo;une personne &acirc;g&eacute;e&hellip;&hellip;(Indoor environment quality management) Confort Sant&eacute; Maintien &agrave; domicile<br /> <br /> <strong>L&rsquo;energy harvesting </strong>permet d&rsquo;&ecirc;tre autonome en &eacute;nergie en la r&eacute;cup&eacute;rant dans l&rsquo;environnement imm&eacute;diat, technologies transparentes, &nbsp;agents conversationnels intelligents, interfaces vocales et faciales, &nbsp;Li-Fi ou la lumi&egrave;re communicante,blockchain, &nbsp;historise et s&eacute;curise des transactions peer-to-peer via une base de donn&eacute;es, publique ou priv&eacute;e, partag&eacute;e et anonyme, en s&rsquo;affranchissant du cloud.<br /> <br /> <strong>La blockchain met fin &agrave; l&rsquo;interm&eacute;diation dans les &eacute;changes contractuels </strong>&ndash; un march&eacute; estim&eacute; &agrave; plusieurs dizaines de milliards de dollars &ndash; et r&eacute;volutionne le monde des transactions. La force du syst&egrave;me vient de ce que l&rsquo;authenticit&eacute; et l&rsquo;unicit&eacute; des &eacute;changes sont garanties par une validation bas&eacute;e sur une cha&icirc;ne de calculs crypt&eacute;e tr&egrave;s complexe, indestructible et infalsifiable. &Agrave; chaque transaction, un &laquo; bloc &raquo; est cr&eacute;&eacute;, en lien avec d&rsquo;autres blocs, formant une cha&icirc;ne s&eacute;curis&eacute;e. Pirater la donn&eacute;e supposerait d&rsquo;acc&eacute;der simultan&eacute;ment &agrave; des milliers de bases de donn&eacute;es ind&eacute;pendantes les unes des autres.<br /> <br /> Les usages de la blockchain sont innombrables : authentifier les biens (&oelig;uvre d&rsquo;art, acte de propri&eacute;t&eacute;&hellip;), les personnes (s&eacute;curit&eacute;, autopartage, colocation, bureaux partag&eacute;s&hellip;), les placements (crowdfunding, transactions financi&egrave;res)&hellip;<br /> <br /> Le secteur bancaire a &eacute;t&eacute; l&rsquo;un des tout premiers &agrave; s&rsquo;int&eacute;resser &agrave; la blockchain mais, &agrave; l&rsquo;&egrave;re de l&rsquo;&eacute;conomie de partage, toutes les plateformes de services pourraient simplifier leurs applicatifs (smart contracts) en toute confiance. Dans le cadre du b&acirc;timent, on peut imaginer la cl&eacute; intelligente d&rsquo;une porte capable de g&eacute;rer l&rsquo;acc&egrave;s d&rsquo;un lieu partag&eacute;, l&rsquo;usage d&rsquo;un objet connect&eacute; mutualis&eacute; (machine &agrave; laver, borne IRVE, panneaux solaires&hellip;) et la facturation de l&rsquo;&eacute;nergie consomm&eacute;e par les usagers de ces services&hellip; sans cloud et sans interm&eacute;diaire.<br /> <br /> <strong>Energie collaborative : Power over Ethernet (PoE) et courant continu (CC) </strong><br /> Le <strong>Power over Ethernet</strong>, qui transporte dans le m&ecirc;me c&acirc;ble du courant continu et de l&rsquo;information&nbsp;<br /> intelligence artificielle et les services, machine learning, r&eacute;alit&eacute; augment&eacute;e porte de r&eacute;els enjeux pour le b&acirc;timent, la ville, l&rsquo;environnement, l&rsquo;&eacute;conomie&hellip; Cette possibilit&eacute; de reconstituer et de superposer virtuellement un ouvrage ou un objet d&rsquo;une maquette num&eacute;rique pour le voir dans un environnement r&eacute;el ouvre la voie &agrave; de multiples applications : visualiser un b&acirc;timent avant ou pendant sa construction

Au programme de ces deux journées:

3 séances plénières
- Enjeux de la transition numérique pour le Smart Building et la Smart City
- Technologies remarquables & Enjeux sociaux
- Enjeux d'un lot smart pour le déploiement massif des solutions

​• 2 parcours thématiques "bailleurs sociaux" et "territoires"
​• 1 grand débat sur Le Smart Building au Cœur de la Smart City
​• 40 ateliers axés sur les données, les nouveaux espaces de vie, les solutions technologiques, les services aux usagers et les modèles économiques

​• Restitution annuelle des travaux des différentes commissions de la SBA

• 2 pitchs marathon pour favoriser les rencontres fructueuses entre startups et groupes

​• 50 exposants représentatifs du nouveau paysage du Smart Building et de la Smart City
​• 3 grands moments de networking



Retrouvons nous pour partager et networker avec SmartyNov (le réseau des acteurs et mentors de l'innovation, et des Smarts Cities de la Métropole de Lyon) aux Universités d’été de la SBA, rendez-vous incontournable des acteurs du Smart Building, les 30 et 31 août à l'EM Lyon

Nous aurons l'occasion de revenir sur le contenu de ces universités 2017 lors de prochaines contributions. 

Ci après, vidéo sur le Smart Building et la Smart Buildings Alliance (SBA)



Olivier LUISETTI

Lien :http://www.univ-sb4sc.org/

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant