Éditorial du numérique – 26 Juillet 2023 – Les complices de la suprématie numérique américaine


Éditorial du numérique – 26 Juillet 2023 – Les complices de la suprématie numérique américaine

Article
Accueil Effisyn S.D.S
 
| Effisyn S.D.S | Edito | Souveraineté  Vu 77385 fois
Article N°27644

Éditorial du numérique – 26 Juillet 2023 – Les complices de la suprématie numérique américaine

Dans ce nouvel éditorial, je reviens de nouveau sur les événements passés mettant en cause la Commission Européenne. Je remets cela dans un contexte plus général, où l'on ne peut que constater que l'ingérence américaine au niveau numérique mais pas seulement, par le biais de lobbying (corruption?) met main basse sur nos pépites où tout simplement les prive de leur marché intérieur alors que ces mêmes acteurs sont protégés sur leur marché intérieur par une législation ouvertement protectioniste!
Devant les enjeux pour notre survie économique mais aussi culturelle et en tant que nation, je reviendrais autant de fois que nécessaire sur le sujet!
En effet devant la trahison menée par nombre de décideurs publics ou privés favorisant systématiquement les intérêts américains, je me dois de rappeler que c'est de notre économie qu'il s'agit, de nos emplois et donc de notre avenir!
Le seul moyen d'agir c'est donc en nous mobilisant tous et chacun à notre échelle en essayant de changer nos habitudes et nos choix! Cela ne sera pas facile, nous sommes tous pétris de contradictions, moi le premier! Cependant l'inaction est coupable, il nous faut donc agir en relayant l'information, en faisant connaitre nos acteurs français! C'est de notre avenir économique qu'il s'agit! Réveillons-nous!

Ce billet, est un coup de colère à l’encontre d’institutions européennes ou françaises qui ont décidé de jouer pour leurs intérêts propres et au bénéfice de la suprématie américaine faisant fit de l’intérêt collectif européen, mais hélas on en a l’habitude de la part de la commission européenne et de la part de nombre de nos partenaires… Mais cette sape de toutes chances de construire des champions français du numérique est aussi le produit d’un certain nombre d’administrations, de politiques ou d’organismes sensés aider au développement de l’économie de nos entreprises comme les CCI ou la CPME…
Vous allez trouvez que mes remarques ou accusations vous semblent exagérées ? Je vous laisse juge et je vous donne quelques éléments de réflexion pour étayer ma position.
Commençons par la Commission Européenne, ce sont des événements récents qui sont sans aucun doute emblématiques, bien qu’ils n’aient que peu intéressé les grands médias. Le 10 et 12 juillet deux annonces ont été faites par la Commission Européenne, la première concerne la mise en place du Privacy Framework, dispositif en vue de faciliter l’échanges de données entre les US et l’UE (essentiellement dans le sens UE vers US…) sous le prétexte mensonger d’adéquation entre le droit européen et américain. Il existe de forte suspicion que cet accord validé par Ursula Von Der Leyen l’ai été au bénéfice exclusif de l’Allemagne que sa politique énergétique inconséquente rend extrêmement dépendant au gaz et le conflit ukrainien nécessite de trouver des alternatives au gaz russe… A-t-on donc eu un accord données des européens contre le gaz liquéfié américain ? Nous sommes nombreux à le penser !
Le deuxième événement a été la tentative de nomination avortée d’une non-européenne (en contradiction avec les traités européens), pour être plus précis une américaine lobbyiste fervente des géants du numérique américain au poste de chef économiste de la délégation à la concurrence ! On marche sur la tête ! Lorsque l’on ajoute cela au scandale de corruption lié au Quatar et l’affaire des SMS entre Ursula Von der Leyen et Pfizer (pour un secteur en dehors du champs des traités européens : la Santé), cela interroge sur le mode de fonctionnement et de la Commission Européenne et probablement plus largement de l’Union Européenne et de son rapport à la démocratie… Pour le fonctionnement de la Commission Européenne je m’associe à l’appel de M. Jean-Marie Cavada (IDFRights) pour la création d’une commission d’enquête (Vidéo).
Au niveau national on constate qu’un certain nombres d’acteurs institutionnels jouent contre les intérêts (économiques) de la France. Il y a plusieurs administrations sous l’emprise des lobbyistes américains (où s’arrête de lobbyisme et où commence la corruption…) et par des pratiques anticoncurrentielles de ces géants du numérique américains (offre de licences logicielles quasi gratuites ! Des pratiques qui auraient du être sanctionnées par la DGCCRF) ont permis d’équiper écoles et collèges, universités, écoles d’ingénieurs et écoles de commerce avec des logiciels américains. Une fois que vous avez une population captive et habituée à utiliser vos solutions, elles deviennent naturellement prescriptrices pour l’achat de vos solutions en entreprise…
Mais plus dérangeant, nombre de CCI, en charge de l’aide aux entreprises du commerce et de l’industrie propose exclusivement des formations aux solutions américaines, ce qui est inique pour plusieurs raisons ! Cela fait tout d’abord croire que ce sont les seules solutions qui existent, les solutions françaises concurrentes n’étant pas mise en avant ! Et c’est une forme de distorsion de concurrence en favorisant les solutions américaines au détriment des acteurs du numérique français (CCI Savoie et Google / CCI les digiteurs). Ce qui est problématique c’est que nombre de décideurs de ces organismes, voir un ancien secrétaire d’état chargé au numérique se font le canal transmission direct des géants du numérique américains en affirmant les #gafam sont les meilleurs, les plus beaux, ils ont le plus de moyens à quoi cela sert-il de lutter ? Cette démission et sape de toute initiative entrepreneuriale est, j’ose le dire, criminelle !
Pourquoi favoriser nos acteurs du numérique français est important, tout comme il est important de favoriser nos industriels et acteurs économiques de quelques secteurs qu’ils soient ?
Tout d’abord c’est assurer qu’il y aura des créations d’emplois sur notre territoire, que nos savoir-faire ne seront pas capter par d’autres pays qui eux ont bien compris que nous étions en compétition, voir nous font la guerre économique comme l’Allemagne et les États-Unis, mais ce ne sont pas les seuls !
Ensuite s’est s’assurer que la majeure partie de la valeur ajoutée crée reste et circule dans notre économie ce qui est bon pour les finances publiques par les rentrées d’argent liées à la fiscalité et aux cotisations sociales ! Les géants du numériques font de l’optimisation fiscale à la limite de la légalité et prive l’état français d’entrées fiscales sur des activités faites sur notre territoire…
S’est s’assurer que les brevets et autres propriétés intellectuelles issue de l’innovation en France restent français et ne tombent pas sous les fourches caudines d’un autre droit (comme le droit américain) pouvant limiter nos possibilités d’exportations…
S’est aussi permettre d’avoir des solutions qui sont conformes à notre culture et nos valeurs, notamment quant à la protection de nos données.
Il est temps qu’une mobilisation citoyenne se fasse, pourquoi ? Tout naturellement si l’ensemble des utilisateurs « privés » prennent l’habitude d’utiliser et consommer du numérique français, cela fera aussi une pression sur l’ensemble des acteurs économiques publics et privés pour utiliser naturellement ces solutions avec un effet bénéfique pour nous tous, celui de permettre à notre économie de reprendre des forces, de favoriser l’équilibre budgétaire, de favoriser un emplois local et qualifié, un cercle vertueux !
Ceci est bien entendu tout à fait valable pour l’ensemble des composantes de notre économie et industrie, militer pour un achat français, en validant que l’entreprise est bien française et que la majorité des éléments nécessaires à sa production se fait en France, cela aura une influence positive sur notre économie, mais aussi sur notre empreinte carbone en évitant des importations de produits venant de l’autre bout du monde ! Êtes-vous prêt à jouez le jeu ?
 

Emmanuel MAWET

Lien :https://effisyn-sds.com/2023/07/27/les-complices-de-la-suprematie-numerique-americaine/

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant
rechercher un article, une vidéo...