GlobalGeoNews / Adela Cortina : « La crise aggravera le rejet des pauvres »


GlobalGeoNews / Adela Cortina : « La crise aggravera le rejet des pauvres »

Article
Accueil GlobalGeoNews
 
| GlobalGeoNews | Analyse | Société  Vu 43958 fois
Article N°24047

GlobalGeoNews / Adela Cortina : « La crise aggravera le rejet des pauvres »

reuters

Adela Cortina Orts est une voix unique parmi les philosophes en Espagne comme en Europe. Professeure émérite d’Éthique à l’Université de Valencia, elle est également directrice de la Fondation Étnor (pour l'éthique des affaires et des organisations entrepreneuriales). La pandémie du Covid-19 met aujourd'hui en valeur son concept « d'aporophobie », ou rejet du  pauvre, qui s'annonce comme l'une des conséquences de cette crise.   Entretien conduit par Francis Mateo


GGN : Quelle est l'importance d'un regard philosophique en ces temps de crise ?

Adela Cortina : C'est un point de vue essentiel, surtout en temps de crise, parce que la philosophie nous oblige à nous détacher d'une situation, donc de l'actualité, pour mieux l'observer et l'analyser. Les philosophes essayent d'apporter de la réflexion, de l'analyse et bien évidemment de la critique. « Critiquer » signifie « discerner » en grec ancien, donc se poser les bonnes questions. Et selon Kant, ces questions essentielles sont : que puis-je faire ? Que dois-je faire ? Que m'est-il permis d'espérer ?

GGN : Alors comment jugez-vous ce qui été fait en Espagne ?

Adela Cortina : Je distinguerai d'abord deux réactions à la crise : celle des politiques et de la société civile. Je crois que la citoyenneté a très bien répondu en Espagne, à quelques inévitables exceptions près. Dans sa grande majorité, les citoyens se sont montrés prudents, solidaires et reconnaissants.  (...) 

Retrouvez l'intégralité de cet entretien sur GlobalGeoNews.com


Francis Mateo

Lien :https://www.globalgeonews.com/

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant