GlobalGeoNews / Sébastien Laye : « Reprenons le contrôle de notre destinée »


GlobalGeoNews / Sébastien Laye : « Reprenons le contrôle de notre destinée »

Article
Accueil GlobalGeoNews
 
| GlobalGeoNews | Interview | Politique  Vu 135333 fois
Article N°24257

GlobalGeoNews / Sébastien Laye : « Reprenons le contrôle de notre destinée »

Chef d’entreprise engagé, Sébastien Laye a cofondé en juin dernier le parti politique des 4 Piliers qui défend un retour à la souveraineté nationale, à la liberté d’entreprendre et à la reprise en main des territoires. Partisan de la déconcentration et de la démocratie citoyenne, il nous explique son projet.  Entretien conduit par Peggy Porquet


GGN : Comment définissez-vous le parti des 4 piliers ? Quelles sont ses valeurs ? 

Sébastien Laye : Le sens des Quatre Piliers est multiple. Il tient en premier lieu à notre genèse, notre organisation. Progressivement, trois mouvements, tels trois piliers ont souhaité se rejoindre pour créer ce Parti en Juin 2020 après quelques mois de travail ensemble. A cet égard, un quatrième Pilier s’est imposé : celui des citoyens, du peuple français, sans qui rien n’est possible, notamment la masse des abstentionnistes, des désengagés, qu’il faut à nouveau intéresser au politique au sens noble du terme. Ensuite, nous reprenons les quatre piliers que l’on retrouve chez Victor Hugo comme quatre valeurs-étendards : la liberté, la volonté, l’humanité et l’audace. Les Quatre Piliers se déclinent en Quatre axes de programme qui, au-delà de nos différences et de notre diversité future, forment le cœur de notre mouvement et du projet que nous proposons aux Français. Le premier Pilier, sans lequel rien ne peut se faire, est celui de la Liberté ; la défense de nos libertés politiques et d’expression - en régression dans notre pays ces dernières années - et surtout la liberté d’entreprendre : nous voulons libérer les salariés, les créatifs, les indépendants, les entrepreneurs, des entraves qui pèsent sur eux en termes de charges, de fiscalité, de réglementation.  Sans cela, notre pays ne retrouvera jamais la prospérité car ce sont eux qui créent des emplois, et leur route est toujours semée d’embuches dans ce pays. Laissons-les créer des emplois, à l’abri de la mondialisation, dans le sens de nos intérêts.

Le second Pilier est celui de la Souveraineté et de la reprise du contrôle de notre destinée. En tant que Nation, en tant que citoyens. C’est-à-dire reprendre le contrôle de notre destinée politique sans attendre que nos politiques soient définies à Bruxelles ou sur la base de traités internationaux commerciaux. Reprendre le contrôle de notre territoire sur lequel plus aucune zone de non droit ne doit être tolérée et qui ne doit plus être submergé par une immigration massive illégale. Reprendre le contrôle de notre mode de vie, du manger sain, de notre harmonie avec nos paysages, notre faune et notre flore.

Le troisième Pilier est notre vision sociétale : celle d’une société apaisée et solidaire de classes moyennes ; il y a un rêve français. Ce n’est ni celui de l’assistanat et du misérabilisme entretenu par nos politiques, ni la formule vulgaire et crasse de Macron : « vous devez tous souhaiter devenir milliardaires ». Le vrai rêve français est celui d’une société dominée par les classes moyennes, où tout un chacun peut s’arracher à sa condition et offrir une meilleure situation à ses enfants. Alors que la guerre entre le bloc élitaire et le bloc populaire - pour reprendre la terminologie de Jérôme Sainte Marie - fait rage, nous cherchons à établir un nouveau consensus social apaisé.

Le quatrième Pilier découle naturellement des trois autres, pour donner chair à notre ambition de redonner du pouvoir aux français : c’est celui de la démocratie citoyenne, de l’évolution de nos institutions d’un système vertical et jacobin vers plus de participation, de déconcentration des pouvoirs. Au-delà des institutions, cela concerne aussi le personnel politique, qui doit être à la fois plus incisif et plus modeste dans son approche de la Res Publica.

GGN :  En tant que citoyen engagé, vous avez créé le collectif citoyen Cincinnatus et représenté la plateforme Réconciliations ! Avec la création du Parti des 4 Piliers, quelles sont vos objectifs pour les prochaines échéances électorales ? 

Sébastien Laye :  Je suis un entrepreneur engagé dans diverses causes depuis plusieurs années.  J’ai d’abord été consulté par des hommes politiques à partir de 2016 dans le domaine économique. Devant l’inanité de l’offre politique, je me suis tourné lors des dernières municipales vers d’autres mouvements citoyens ou partis politiques qui avaient lancé le label Réconciliations !  pour défendre des candidats indépendants et citoyens, issus de la société civile, et ne provenant pas de la majorité actuelle. (...) 

Retrouvez l'intégralité de cet entretien sur GlobalGeoNews.com

 


Peggy PORQUET

Lien :https://www.globalgeonews.com/

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant
rechercher un article, une vidéo...